Nuage d'histoires !







Commentaires pour Ad vitam aeternam
De: Omeyocan (Signée)Date: 19/09/2017 20:11 – sur le: Chapitre 1

"Je te promets la douceur d'un soir de printemps, à l'heure où les rêves s'éveillent, Une ondée pure pour étancher nos soifs sauvages [...] Je ne suis que ton rêve"

C'est beau. Merci.

Ma préférence va aux poèmes courts, je trouve celui-ci un peu long, bien que je comprenne totalement que ce choix fasse transparaître le "long" temps d'une vie à deux.

Je vais m'attarder sur tes autres textes, celui-ci m'a mis l'eau à la bouche !

Omeyocan



Réponse de l'auteur:

Bonjour Omeyocan,

 

Je suis ravie que mon poème ait trouvé en toi, un écho favorable, et j’en profite pour te souhaiter la bienvenue sur Histoires en ligne, puisque tu es nouveau sur le site.

Ah…oui, poèmes courts…eh bien, il est vrai que j’ai la fâcheuse tendance à écrire des poésies un peu longues, tout comme mes récits. J’en ai conscience mais il faut bien reconnaitre que lorsque l’imagination est lancée…c’est difficile de la freiner^^, néanmoins, je tente de me soigner^^ !

Oui, voilà…une longue vie à deux…c’est un peu ça, avec tous les évènements, bons ou moins bons qui peuvent jalonner ce parcours.

Mais je t’en prie, fais à ta guise, mon territoire est ouvert à tous et l’on y sera toujours bien reçu.

J’ai hâte de connaitre, à mon tour, ton univers lequel, au vu de ta présentation, et de ton futur travail, mériterait que je m’y entre  avec curiosité et grand intérêt.

Au plaisir de te lire…

Arakïell

De: marc 76 (Signée)Date: 08/06/2017 22:43 – sur le: Chapitre 1

Aimer c'est se fondre, c'est se confondre.
Aimer c'est la promesse de l'éternité, c'est la volonté de se battre pour la batir.
Au delà des jours mornes ou sombres.

Et puis, il y a des jours où l'on aperçoit ses petits bouquets de bulles,
Ce sont des minutes ou des secondes
Mais elles illuminent la journée,

Ou bien, il y a une lumière qui joue avec un regard,

Disons que tout cela se recherche se contemple

Et on ne cherche pas l'anodin chez l'autre,
On ne cherche que ce que l'on trouve
Le bonheur d'être avec lui ou elle.

Réponse de l'auteur:

Voici une réponse qui se suffit à elle-même, n'appelant, cette fois, aucune autre précision. A n'en point douter, vous savez conjuguer ce verbe tant espérer à tous les temps ce qui, au cours d'une existence, se sait très apprécier. Comprendre le véritable sens de ce mot devient aujourd'hui une gageure, mais en plus le nimber de poésie c'est le parer d'un vêtement d'apparat pour contrer les rigueurs de l'hiver...et dire que nous ne sommes qu'au printemps...

je vous remercie pour avoir pris la peine de répondre à mon questionnement. Ce fut, comme toujours chez vous, très beau à lire.

Arakïell

De: marc 76 (Signée)Date: 01/06/2017 16:31 – sur le: Chapitre 1

C'est dans l'absolu que nous avons nos repaires. Un absolu comme modèle de vie.

Mais ce n'est pas un choix conscient, une évidence

Marc 76

Réponse de l'auteur:

L'absolu est, certes la référence idéale pour y trouver nos repaires mais est-il, pour autant, accessible ?

Un modèle de vie basé sur un absolu débouche, selon moi sur le côté merveilleux d'une existence. Idéalisée à l'extrême elle porterait en elle tant d'espoirs de réussite que la déception serait immense si nous ne pouvions accéder à cette idéalisation. Je ne sais si je parviens à me faire comprendre.

Le choix est-il conscient ou pas ?

Parfois il l'est , cela dépend du contexte dans lequel nous nous trouvons. Dans le domaine de la réussite professionnelle, l'absolu peut, à force d'acharmnement être atteint, mais dans le domaine des sentiments c'est très aléatoire parce que impossible à maîtriser. Cet absolu que chacun d'entre nous recherche, a recherché sans l'avoir trouvé, ou recherchera ressemblera fort à une quête :)

L'évidence n'a pas lieu de cité dans l'absolu, me semble-t-il.Les évidences ont pour principe d'être immédiatement perçues comme vraies, or, l'absolu serait-il susceptible de receler la vérité ? Vaste débat :)

Il aurait été intéressant que vous développiez un peu plus votre pensée concernant cette affirmation...si vous le souhaitez bien entendu :)

Je vous remercie pour votre pensée déposée telle une offrande pour l'humble auteure que je suis.

Arakïell

Vous devez se connecter (s"inscrire) pour laisser un commentaire.