Nuage d'histoires !







Commentaires pour un meurtre presque parfait
De: Arakiell (Signée)Date: 17/04/2017 23:29 – sur le: Chapitre 2: le coups de maitre

Alors là...bravo ! Tu as su parfaitement entamer ce virage à la perfection. Toute la perversité du kidnappeur ressort dans ce dialogue. L'on devine que le monsieur ne lui contera pas fleurette et la tension monte d'un cran !

La dernière phrase est particulièrement percutante ! J'adore ! Voilà une réplique digne d'une scène de cinéma ! J'ai visualisé, non seulemnt la scène, mais surtout la tête du Monsieur...ah, le petit pervers sadique !

Juste un petit détail...le chiffre 100...dans un récit...ce n'est pas joli d'écrire les chiffres ainsi...mieux vaut l'écrire en toute lettre, c'est préférable.

Bon, je t'encourage à poursuivre dans cette voie...

Tu as tous les atouts en main !

Bon courage !



Réponse de l'auteur: merci beaucoup pour les encouragements mais je n'arriverais à rien sans toi! encore un grand merci :) !

De: Arakiell (Signée)Date: 29/03/2017 21:04 – sur le: Chapitre 1: la première partie d'un enlèvement

Bravo Luckybest 1 !

C'est beaucoup mieux ! Tu as su planter le décor, et présenter tes personnages. Tu pourras toujours, par la suite, ajouer d'autres renseignements afin d'étoffer un peu tout ça.

En ce qui concerne les dialogues (j'adore les dialogues :) l'ai-je déjà écris ? C'est fort possible !) Il y a une répétition du mot "pauvre" qui alourdit, à mon sens la phrase.

Je te propose ce petit changement pour la réplique du Monsieur :

 

   -    N'ai aucune inquiétude, je ne suis qu'un vieux monsieur en quête de médicaments pour son épouse malade.

Et voilà ! Le tour est joué :)

Sinon, c'est très bien ! Tu viens de lancer ton histoire alors je t'envoie tous mes encouragements pour continuer et poursuivre tes efforts.

Félicitations ! Alors, n'est-ce pas qu'il est plaisant d'écrire des histoires, d'inventer, de créer...de laisser libre cours à son imagination ?

Je te souhaite de beaux moments à venir pour la rédaction de ton récit !

Belle continuation :)

Coucou Sura...alors on est à la traine ?? :-D !!

Allez un petit effort mon ami :)



Réponse de l'auteur: je n'aurai jamais réussis sans toi! :) ;) encore une fois un grand merci! :)

De: LUCKYbest1 (Signée)Date: 28/03/2017 18:12 – sur le: Chapitre 1: la première partie d'un enlèvement

bonjour à tous , après quelques petits changements , je voulais vous présenté l'histoire que j'ai complètement réinventée car tout ne me plaisait pas , je vous laisse la découvrir !

De: Arakiell (Signée)Date: 25/03/2017 20:25 – sur le: Chapitre 1: la première partie d'un enlèvement

Bonsoir Luckybest 1,

Après m'avoir laissé un aussi joli commentaire sur mon poème, je te devais bien une petite rencontre sur ton territoire. J'ai faillis me tromper de direction, ma licorne, un brin farçeuse, m'avait dirigé dans une direction opposée. Après une petite remise à niveau (menace de lui refuser sa séance pédicure...elle adore se faire vernir la corne de ses sabots !) elle a obtempéré et m'a obéit, la gredine !

Alors, je constate que mon ami Sura est passé par là pour quelques corrections...

Je loue sa générosité ! Merci à toi Ô grand auteur de talent...

Alors, à mon tour, si tu le veux bien, je pourrais t'offrir quelques conseils. Tu commences par présenter ton personnage féminin. Très bien, mais cela ne suffit pas, il aurait fallu étoffer un peu. Je m'appelle Emeraude, j'ai tel âge, j'habite une petite ville de province ou la capitale, ou un peite village niché dans une vallée verdoyante, bref, les possibilités sont diverses et variées. Ensuite tu peux succintement décrire ton personnage physiquement, que l'on puisse au moins visualiser cette petite jeune fille.

Un célèbre kidnappeur...cela fait un peu vedette de cinéma, il vaudrait mieux parler d'un kidnappeur dont les tentatives d'enlèvements ont faits la une des journaux, ces dernières semaines.

"on pensait que ses idées..." Ici, le mot idée ne convient pas. il s'agit d'un acte grave un enlèvement, donc il faut trouver un terme plus fort que "idées". Si en plus il torturait ses victimes, raison de plus pour insister sur le genre de personnage complètement déglingué, malade, psychotique, bref, un dingue dans toute sa splendeur. Ceci dit, ce genre de personnes est assez réfléchie pour mettre ses plans à exécution dans le moindre détail. il faut insister aussi là-dessus.

Les kidnappeurs sont des personnes fortement perturbées au niveau psychique avec des troubles de la personnalité, des déviances et autres joyeusetés du monde psychiatrique. Je t'encouage à faire quelques recherches sur le Net afin de savoir dans quelle direction tu t'engages.

9 mars 2016...généralement on commence toujours ce genre de phrase en plaçant un article devant une date. Sinon cela fait trop style télégraphique. Enfin, cela peut plaire...

Quand soudain, ne convient guère, je verrais plutôt "lorsque".

Si tu le permets, je vais écrire à gauche ta phrase, à droite une suggestion que tu serais suceptible d'employer si tel est ton désir :

"la vitre descendit et un homme y passa sa tête."................"lorsqu'une petite voiture rouge s'immobilisa à ma hauteur. La vitre descendit et le visage d'un homme se pencha par-dessus la portière."

La phrase où il annonce qu'il n'est jamais allé à l'école...je ne sais pas, j'ai trouvé cela bizarre. Il aurait tout aussi pu bien dire :

   -    Je suis désolé, mais je crains de ne pas me repérer dans cette ville. Je ne suis pas d'ici...

A ce moment de l'histoire, Emeraude pourrait avoir une hésitation, un mouvement de recul, elle a entendu parlé de ces histoires de kidnapping donc elle se méfie cette jeune fille et elle a bien raison. C'est là où ce fourbe de kidnappeur va faire flancher sa proie en jouant les pauvres victimes d'une voix douce. (Ah le fourbe !) et ajouter :

 

   -    Je sais que ma demande pourrait vous paraitre déplacer, Mademoiselle, mais seriez-vous assez aimable pour monter dans mon véhicule afin de ma guider. Je vous promets que cela ne prendra qu'un peu de votre temps et si cela peut vous rassurer, je ne suis pas le grand méchant loup, seulement un voyageur fatigué, père de famille, respectable, débordé par son travail avec une migraine insoutenable. 

 

Là, le fourbe et parfait acteur de cinéma, grimacerait en se massant les tempes. La jeune fille, tout à fait emplie de la meilleure des volontés, se laisserait fléchir :

   -    Très bien Monsieur, si cela peut vous aider.

 

Ce à quoi, le fourbe (ah j'aime bien ce mot !) tenterait un pauvre sourire innocent (Judas !) et adresserai un dernier mot à sa future victime :

 

   -    Je vous remercie, Mademoiselle, heureusement qu'il existe encore quelques personnes de bonne volonté.

 

Oh l'ironie de la chose ! Il est fûté le lascar hein ? Bon rappelons combien il ne faut JAMAIS monter dans la voiture d'un étranger à moins d'aimer les sensations fortes. Enfin surtout lorsqu'on est une mignonne jeune fille. Ceci dit, tous les automobilistes demandant un renseignement ne sont pas des kidnappeurs en puissance, mais s'ils demandent à la pesonne de monter dans le véhicule...aïe, aïe aïe...danger !

"Je criais le plus fort que je le pouvais et donnais des coups de pieds dans le corps de l'étrange Monsieur qui m'avait attrappé."..............Je me mis à hurler et tentai de distribuer quelques coups de poings à l'homme qui venait de me faire tomber dans ce piège.

Il n'est guère aisé, en voiture de donner des coups de pieds à quelqu'un assis à côté, à moins de se contorsionner d'une étrange façon. Tu vois, lorsque tu veux décrire une action, visualise -là dans ton esprit afin de voir si elle est crédible ou pas.

A ce stade du récit, je suppose que ton personnage est lucide, donc...comment fait le monsieur pour conduire en ayant une furie qui le bourre de coups de pieds à ses côtés ? Tu comprends ? Soit il faut qu'il l'attache et qu'il l'a baillonne, mais ce n'est pas facile à faire dans une ville, soit il file un coup de poing qui l'assome, il l'assoit sur le siège et le baisse légèrement pour faire penser que la passagère s'est endormie ce qui n'éveille pas les soupçons au cas où il croiserait des piétons. Il est fourbe, et vicieux celui-là ! :-)

Bon, je tiens à souligner que je n'ai en aucun cas, commis ce genre d'acte répréhensible par la loi, donc je me dédouane d'un panel de questions qui pourrait m'être posées inopinément par certains lecteurs...je vais quand même garder à portée de main mon avocat lequel me coûte un bras d'ailleurs, au cas où :)

Voilà, j'espère t'avoir été utile avec ce commentaire.

belle continuation à toi dans ton écriture !

Arakïell

 



Réponse de l'auteur: merci beaucoup pour les conseils qui m'ont été très utile ! vos idées sont merveilleuses ! je n'y avait pas penser ! ps : pour la phrase ou elle se fait attraper ce n'est pas le conducteur mais une autre personne (je vais essayé de mieux l'expliquez ! ) Je vais tous revoir et essayé d'améliorer cette histoire qui me tient à coeur ! :) encore une fois merci! :)

De: suratlentique (Signée)Date: 24/03/2017 20:18 – sur le: Chapitre 1: la première partie d'un enlèvement

voui, je suis très hilarant !

De: LUCKYbest1 (Signée)Date: 24/03/2017 17:38 – sur le: Chapitre 1: la première partie d'un enlèvement

et oui je voulais écrir éméraude

De: suratlentique (Signée)Date: 24/03/2017 12:59 – sur le: Chapitre 1: la première partie d'un enlèvement

Bon...

*swiip, je revêt mon costume de SUPER CORRECTEUR, le justicier masqué de l'écriture*

*générique*

Ligne 1 : Je m'appelle éméraude ----> as-tu voulu écrire émeraude ? / Avait été libérer -----> faute classique, on écrit libéré / On pensait que ces idées -------> si tu dit qu'il s'agit des idées du kidnappeur (oui il y a deux p à kidnappeur), alors il faut écrire Ses idées. Ses définit l'appartenance, alors que Ces non. / Lui était passée ----> le kidnappeur a plusieurs idées, donc elle lui sont passées.

Ligne 7 : Je n'est jamais été à l'école ----> effectivement. Non je rigole, par contre on écrit je ne suis jamais allé à l'école. / Je ne connait -----> je ne connais pas. / Peut tu monter -----> Le truc un peu gros comme un A380, mais bon. On écrit quand même Peux tu.

Ligne 8 : J'hésitas ----> j'hésitai. / Quelques moments ----> ça sonne mal. Il faudrait plutot quelques instants ou un moment. / Puis tendit ----> au passé simple la terminaison de la première personne du singulier est suivie d'un s et pas d'un t. Tendit devient tendis. / Toute seul ---> si tu parle d'un objet féminin, alors seul s'accorde: toute seule.

Ligne 9 : La petite voiture démarras ----> Sans s, donc démmarra. 

Ligne 10 : S'arrêtat ---> pareil, pas de t final. / Mais je me débattait ----> je me débattais. / Elle me serait -----> ce qu tu nous met là c'est le verbe être au futur. Il faut donc mettre un deuxième r, d'où serrait.

Ligne 11 : on me bandas ----> on me banda. / On me ligotas ---> Pareil. / Quand on m'enlevas ----> idem / Je ne voyait ---> je ne voyais.

Ligne 12 : un homme ouvrir une cage et en sortir ----> Je suis désolé mais l'infinitif n'a pas sa place ici. Les deux verbes soulignés doivent être conjugués. / Je voulus ----> Je voulu. / Mqia j'était ----> à la première personne du singulier, l'imparfait prend un s et pas un t final. On écrit donc étais.

Voilà, c'est tout pour la correction. Pour le story board, oui, c'est une idée originale. J'espère ne pas avoir été trop cassant, et je te souhaite une bonne kontinuation.



Réponse de l'auteur:

merci pour ces commentaires très constructifs , dès que j'aurai le temps , je changerai le fautes d'orthographes . ps : bonne blague pour kontinuation! ça s'écrit continuation mais je suppose que vous le savez ! :)

Vous devez se connecter (s"inscrire) pour laisser un commentaire.